Contes d’élèves.

Contes d’élèves.

Category : Non classé

SAUVATAGE SUR LE ROCHER DE L’ELEPHANT.

Il était une fois un tout petit garçon appelé Ewan  qui vivait dans les algues du Rocher de l’éléphant. Pour l’anniversaire d’Ewan, ses parents viennent lui rendre visite. Le lendemain de leur arrivée, un crabe fer arrive et détruit la ville du rocher .

Les parents d’Ewan rentrent chez eux à l’autre bout de la ville du rocher puis en arrivant ils tombent dans un trou que le crabe venait de faire.

Le crabe attend  son repas. Les parents d’Ewan sont prisonniers dans un filet de pêche  accroché à une corde par le complice du crabe appelé crabe étrille.

Le crabe étrille appuie sur le bouton rouge  du filet de pêche  et fait descendre le filet dans le bouillon d’eau chaude avec des roussettes et des méduses piquantes.

Le petit garçon va dans la cabine téléphonique pour se transformer en Algua-man, puis va sauver ses parents.

Algua-man arriva dans le repère que crabe fer, mais celui-ci se fait pincer par le crabe étrille qui avait  du poison qui endort dans ses pinces.

Une heure plus tard, il se fit mettre dans le filet de pêche et se réveilla deux heures après.

Avec ses pouvoirs, il coupe le filet où il était prisonnier avec ses parents, puis il combat les méduses et les roussettes. Il sort du bouillon avec ses parents.

Le crabe fer et le crabe étrillent les attaquent puis Algua-man dit  à ses parents de partir vite avant que les crabes les attrapent. Puis Algua-man les combat. Il les tue.

Il revient sain et sauf, près de ses parents qui l’attendaient dehors à côté du repère du crabe fer.

Ils rentrèrent dans la ville du rocher et firent la fête avec tous les villageois .

                                             FIN.

Conte d’IWEN.

Fanny  et son chien

Il était une fois, une jeune fille de 10 ans qui se prénommait Fanny. Elle adorait les chiens. Un jour, sa mère partit faire une cueillette et en revenant le soir, dans son panier s’y trouvait un petit chiot qui avait mangé toute la cueillette.

Fanny décida de l’appeler : FRIXIN. Cette nuit, Fanny dormait paisiblement et Frixin voulut se promener ; La porte était entrouverte et il passa par là … Le lendemain, Fanny partie à sa recherche. A Midi, elle arriva devant un château qu’elle n’avait encore jamais vu. Elle voulut y entrer mais les gardes l’empêchaient.

Tout d’un coup, une personne sortit du château : C’était le roi 

–          Que cherches-tu mon enfant? 

–         Je cherche mon chien.

–         Comment est-il ton chien ?

–         Un labrador de couleur marron.

–         Comment s’appelle-t-il ?

–         Frixin.

Juste au moment où Fanny prénommait son chien, Frixin arriva et sauta dans ses bras.

« Oh mon petit Frixin, je suis contente de te revoir! »

Le roi répondit :

«  Il a dû rentrer par un passage secret ce petit malin … Fanny, tu pourras revenir quand tu voudras avec ton chien ! »

Et Fanny repartit avec Frixin chez elle.

FIN.

Conte de Marie BOSSARD.

                                                   La découverte du roi.

Il y a bien longtemps, vivait seul dans un château le roi Morvan.

Sa plus grande tristesse dans la vie, était de ne pas avoir d’enfants. Voir les villageois de sa fenêtre du palais chaque jour, se promener et vivre dans le bonheur, ça le rendait très triste.

Un jour, lorsqu’il chassait le sanglier dans la forêt, il fit une chute de cheval. Il perdit connaissance, en se tapant la tête sur un tronc d’arbre. Il fut recueilli, par deux enfants abandonnés, Elouan et Neven, qui prient soin de lui jusqu’à sa guérison,  sans savoir que c’était un roi. 

Quand le roi Morvan reprit connaissance, les enfants se sont immédiatement enfuient dans la forêt.

A son retour au château, le roi ordonna à sa cavalerie de rechercher les orphelins, puis de les ramener au palais au plus vite.

Heureusement, les enfants ont été retrouvés, affamés et effrayés.

Le roi demanda où étaient leurs parents ?

Elouan et Neven ne pouvant pas répondre à cette question, puisque cela faisait déjà très longtemps qu’ils vivaient seuls, dans cette forêt.

Alors, le roi pris la décision, de prendre ces deux enfants sous son aile, à sa plus grande joie.

Ainsi, le roi Morvan ne fit plus jamais triste et les enfants plus jamais seuls.

Depuis, ce jour le château est en fête pour le plus grand bonheur du roi.

 Fin.

Enzo DAUFFY  CE2

EMRIKE ET LE CHEVAL DE FEU

   Il était une fois, dans un village, un enfant qui se nommait Emrike. Il adorait les chevaux, il les montait presque tous les jours grâce à son oncle Gurvan qui était fermier. Celui-ci avait des bêtes et la plus-part était des chevaux. Un beau jour, alors qu’il rentrait d’une de ses promenades  à cheval, il ne vit rien de fait dans sa maison. Il trouva cela bizarre et fouilla toutes les pièces sans rien trouver. Sa maman n’était plus là, Emrike affolé courut à toute vitesse en direction de chez son oncle. Au bout de 5 minutes il arriva chez Gurvan et demanda :

« -Mon oncle, tu n’as pas vu maman ?

-Désolé Emrike, je ne l’ai pas vue.

-Dis moi au moins où tu l’as vue pour la dernière fois.

-Ce matin, elle est venue me demander si je pouvais te garder puis elle est partie en direction de la fontaine du roi Arthur.

-Et tu sais ce qu’elle est allée y faire,

-Non je ne sais rien à ce sujet.

-Merci mon oncle tu m’as déjà bien renseigné. »

Emrike alla à la fontaine et y trouva un magicien qui était caché derrière un arbre. Il alla le voir et dit :

« -Bonjour, tu n’aurais pas vu une femme avec des cheveux blonds et une robe violette ?

-Mon garçon, ta maman est venue à la fontaine magique pour parler à ton père qui est mort à la guerre. Mais les gardiens l’ont emmenée par là » dit-il en montrant l’eau de la fontaine.

Emrike s’approcha et plongea à l’intérieur et ressortit dans un château. Il y avait des gardes féroces. Emrike s’en approcha gentiment quand tout d’un coup un garde le vit et cria

« -A L’ATTAQUE !! »

Emrike donna des coups de poings au plus faible, quand un géant et gros garde arriva pour l’écraser. Emrike se leva et courut aussi vite qu’il pu en direction d’un buisson. Il se cacha à l’intérieur pour que le géant ne le voit pas. Au bout d’un moment le géant le trouva et essaya de le tuer avec une hache. Quand soudain un cheval à la crinière de feu arriva, prit Emrike sur son dos et s’enfuit dans la forêt.

« -Attends , il y a ma mère dans ce monde et je voudrai la sauver. Peux-tu m’aider ?

-Oui je veux bien t’aider »

Emrike et le cheval de feu se dirigèrent vers le château et délivrèrent la mère d’Emrike. Puis ils repartirent tous les trois dans le monde d’Emrike où lui et le cheval devinrent les meilleurs amis du monde.

 Fanny DAVID CE2

 

Print Friendly, PDF & Email